Aujourd’hui nous fêtons le 76ème anniversaire de la victoire alliée sur l’Allemagne nazie. L’histoire a retenu cette date pour marquer la fin en Europe du conflit marqué par 55 millions de morts.

Sur les vestiges de cette victoire la France allait reconstruire sa politique de défense et en structurer son tissu industriel, législatif et programmatique. C’est ainsi que la future DGA vu le jour en 1961 et que, sous l’impulsion de son premier délégué, elle inspirera la création du Centre des Hautes Etudes de l’Armement en 1964 qui deviendra en 2010 la Session Nationale Armement et Economie de Défense de l’IHEDN.

Consciente de cet héritage, la 3AED-IHEDN vous invite à vous souvenir que des gens sont morts pour que nous puissions vivre en paix.

Le saviez-vous ?

Pourquoi le 8 mai et non le 7 ou le 9 ?

La capitulation de l’armée du Reich a été signée le 7 mai 1945 à Reims (Marne) au milieu de la nuit. Mais les combats ne cessèrent que le 8 mai. Tous les clochers de France célébrèrent la victoire ce 8 mai à 15h. Les Alliés ont retenu cette date.

De son côté, Staline furieux de cette reddition en France, exigea la signature de la capitulation allemande à Berlin alors occupée par les troupes soviétiques. La signature eut lieu le 8 mai à 23h… mais, décalage horaire oblige, c’était déjà le 9 mai à Moscou. C’est pourquoi en Russie on célèbre le 9 mai.

Le 8 mai n’a pas toujours été une fête nationale.

Pour ne pas gêner le travail de réconciliation franco-allemande et la construction européenne, le 8 mai n’a pas toujours été célébrée. Valéry Giscard d’Estaing instaura même à la place une journée de l’Europe. C’est François Mitterrand en 1981 qui en fit un jour férié et reprit les commémorations. 

Le 8 mai, armistice de 1945 ?

Un armistice est une convention négociée entre les belligérants. Elle stipule notamment l’arrêt des combats assorti de conditions. Le 7 mai à Reims, les allemands ont signé un acte de reddition et le 8 mai à Berlin un acte de capitulation militaire sans condition, signifiant non seulement l’arrêt des hostilités mais aussi le dépôt des armes.  Il est donc historiquement faux de parler de l’armistice de 1945. 

Le 8 mai, fin de la seconde guerre mondiale ?

Si le conflit cesse en Europe avec la capitulation de l’Allemagne nazie, la seconde guerre mondiale ne s’arrêtera définitivement qu’après la capitulation japonaise le 2 septembre 1945.

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com