Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Rendez-vous d’Athéna #5 | BITD de la Croatie (et de la défunte Yougoslavie)

4 mai | 18h30 - 20h00

Avec

Patrick Michon,
CHEAr (SN31), IHEDN (SR 141), et SERA (13eme session)

___

 

➡️ Le verbatim de la conférence donnée par Patrick Michon est disponible ici.
➡️ Retrouvez le flyer de l’événement ici.

 

La BITD yougoslave a assuré une indépendance et souveraineté du pays et a obtenu des résultats remarquables en armements terrestre, naval et aéronautique. L’exportation de ces matériels était aussi un moyen d’équilibrer la balance commerciale, le revenu annuel de ces exportations, 3 milliards de dollars annuels, étant le double des revenus du secteur touristique à la même période.

• Le surgeon serbe :

L’Institut technique militaire de Belgrade (Vojnotehnički Institut Beograd (VTI) est un concepteur respecté d’avions et d’armement. Le VTI est une institution de recherche scientifique militaire de haut niveau en Serbie, chargée de la (R&D) de nouveaux armements et équipements militaires ainsi que de la mise à niveau de l’inventaire pour les trois services de l’armée : forces terrestres, armée de l’air et flottille fluviale, car la Serbie est désormais un pays enclavé.

Yugoimport–SDPR est une société intermédiaire appartenant à l’État serbe pour l’importation et l’exportation d’équipements liés à la défense, dont le siège est à Belgrade , en Serbie.

o Le surgeon croate :

Une grande partie de la BITD yougoslave était localisée en Croatie, des constructions navales à la production de chars de combat. Qu’en est-il advenu ?

A propos de notre intervenant :

Patrick MICHON, CHEAr (SN31), IHEDN (SR 141), et SERA (13eme session) a été pendant 40 ans responsable technique et commercial d’équipements majeurs pour chars de combat et autres véhicules terrestres. Désormais en retraite, il est consultant au profit de plusieurs PME de robotique de défense.

Il s’agit d’accompagner celles-ci dans leurs réflexions et leurs actions stratégiques pour renforcer leur réactivité́ :

  • Détection des besoins urgents des Forces ;
  • Détection de produits de niche ;
  • Identification des synergies et des complémentarités avec des industriels étrangers ;
  • Aide à la militarisation et au durcissement de plateformes civiles ;
  • “Senior Mentor” assurant un rôle de coaching.Collaborateur régulier de la Revue Défense, je suis responsable de la Chronique *Industries de défense*, où ses articles portent sur l’histoire des armements, la géopolitique, les menaces sur l’intégrité territoriale, les équipements des Forces, et la capacité des industries locales à fournir des équipements garantissant l’exercice de la souveraineté.

Détails

Date:
4 mai
Heure :
18h30 - 20h00
Catégorie d’évènement:

Organisateurs

AAT – Association de l’Armement terrestre
AED-IHEDN

Lieu

En ligne